Information

Trèfle d'Alexandrie Trifolium alexandrinum L. - Cultures fourragères - Plantes herbacées

Trèfle d'Alexandrie Trifolium alexandrinum L. - Cultures fourragères - Plantes herbacées


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Famille: Légumineuses - Papilionacées
Espèce: Trifolium alexandrinum L.

Français: Trèfle d'Alexandrie; Anglais: trèfle égyptien; Allemand: Alexandrinerklee.

Origine et diffusion

Le trèfle d'Alexandrie fait partie des espèces de légumineuses fourragères annuelles les plus intéressantes tant pour les milieux méditerranéens (dans le cycle printemps automne) que pour les zones européennes du Centre-Nord (dans le cycle printemps-été).
Originaire d'Asie Mineure, il est cultivé depuis longtemps dans la zone d'origine, en Inde, dans tout le bassin méditerranéen et dans le centre-nord de l'Europe; aux États-Unis, sa culture est limitée aux régions tempérées de l'est et au sud-ouest.
Il existe au moins 4 biotypes du trèfle d'Alexandrie qui diffèrent par leurs caractéristiques biologiques, leur taille et leur capacité à faire repousser la plante: Fahl, plus développé et capable de ne fournir qu'une seule coupe; Saidi, résistant à la sécheresse avec un système racinaire profond et capable de fournir 2-3 coupes; Le Kadrawi à cycle long et tardif fournit généralement 2-3 coupes ou même plus lorsqu'il est arrosé; Miskawi, développement précoce, capable de fournir 3-4 coupes, est le plus courant en Italie et en Europe. Les trois premiers sont plutôt cultivés dans les zones plus chaudes.

Trèfle d'Alexandrie - Trifolium alexandrinum L. (photo www.kuleuven-kortrijk.be)

Caractères botaniques

La plante a un port érigé, des tiges creuses, des feuilles composées trifoliées à feuilles sessiles et étroites, portées par un long pédoncule à stipules enveloppantes et ramifications axillaires, des pousses basales produites par les bourgeons du collier successivement tout au long du cycle avec une intensité en fonction des conditions environnement et utilisation, inflorescence de capitules à fleurs blanches.

Besoins environnementaux et technique de culture

Le trèfle d'Alexandrie est originaire de climats tempérés-chauds, ne tolère pas les températures inférieures à 0 ° C et résiste bien aux températures élevées (jusqu'à 40 ° C).
Pour faire germer les graines nécessitent de bonnes conditions d'humidité et une température d'au moins 8-9 ° C, dans des conditions favorables, l'émergence des plants se produit en 3-4 jours. Les basses températures ralentissent ou arrêtent l'activité végétative des jeunes plants, ce qui fait que les folioles prennent une couleur rougeâtre caractéristique. Il faut au moins 8-10 ° C pour démarrer la croissance des tiges. La floraison a lieu à des températures d'au moins 18-20 ° C et commence 120-150 jours après le semis en automne et seulement 40-60 jours au printemps.
D'un point de vue podologique, le trèfle d'Alexandrie est considéré comme une espèce aux besoins limités.
C'est une espèce en amélioration pour son système racinaire pivotant et riche en tubercules racinaires.
Il convient également à l'établissement d'herbes oligophytes.
Dans les climats tempérés et dans les sols neutres ou alcalins, il remplace le trèfle incarné dans les mélanges Landsberger.
On pense généralement que le trèfle d'Alexandrie n'est pas très exigeant en termes de traitement, étant dans le sud souvent semé sur un sol dur, mais dans les sols argileux du même environnement, labourant environ 30 cm de profondeur en août, travaux de hersage répétés et le le nivellement de la surface après les premiers pluies d'automne sont des conditions favorables à l'obtention d'un bon herbier.
L'irrigation est plus répandue dans le centre et le nord de l'Italie, dans le sud de l'Italie et dans les îles, la récolte est normalement sèche.
La collecte de l'Alexandrine pour la production de fourrage est généralement effectuée lorsque la plante vient d'émettre les pousses basales qui vont produire les nouvelles tiges et donc la repousse, pour cette raison la coupe ou le pâturage doit être effectué afin de ne pas endommager les pousses basal.

Variété et utilisation

Actuellement en Italie, 7 variétés sont inscrites au registre national (Akenaton, Alex, Axe, Laura, Miriam, Lilibeo et Sacromonte avec les 5 premières enregistrées seulement après 1990.
Parmi les variétés étrangères présentant un certain intérêt, citons Bigbee et Multicut, Wafir et Giza, ainsi que les tétraploïdes Pusa Giant et Lage Giant.
Les objectifs de l'amélioration génétique concernent: accroître la résistance aux basses températures et au stress hydrique, prolonger le cycle biologique, augmenter la productivité globale et les usages individuels, améliorer la qualité.
Actuellement, la semence est principalement obtenue avec le dernier retour des cultures communes plantées pour la production de fourrage (en pâturage et avec une nouvelle coupe ou une coupe pour obtenir du fourrage frais ou ensilé).


Vidéo: Sécheresse - Semer des fourrages - Recoltes des orges - (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Simao

    Quelque chose y est et c'est une excellente idée. C'est prêt pour te soutenir.

  2. Morg

    Je peux vous suggérer de visiter un site sur lequel il y a beaucoup d'informations sur cette question.

  3. Feandan

    Je crois que tu as eu tort. Je suis sûr. Écrivez-moi dans PM.

  4. Raja

    Assez



Écrire un message